XWX

Le défi des hautes vitesses

Dépasser les limites

Seul pneu radial capable d’équiper les voitures les plus rapides du monde dans les années 70, le XWX assure à ces bolides une tenue de route exceptionnelle et une adhérence remarquable.

Dimensions

Dimension Seat Sculpture TT/TL Indice de charge Code vitesse Largeur boudin (mm) Diamètre extérieur Circonf. de roulement Jante de mesure (mini-maxi) Chambre à air
205 VR 14 14" XWX TL 89 W 208 686 2085 5.0 6.0 7.5 14 F 13
205/70 VR 14 14" XWX TL 89 W 209 644 1958 5.5 6.0 7.5 14 F 13
215/70 VR 14 14'' XWX TL 92 W 221 658 2000 6.0 6.5 7.5 14 F 13
185/70 VR 15 15'' XWX TL 89 V 189 641 1949 5.0 5.5 6.5 15 E 13
205/70 VR 15 15'' XWX TL 90 W 209 669 2034 5.5 6.0 7.5 15 F 13
215/70 VR 15 15'' XWX TL 90 W 221 683 2076 6.0 6.5 7.5 15 F 13
225/70 VR 15 15'' XWX TL 92 W 228 697 2140 6.0 8.0 15 J 13
255/45 VR 15 15'' MXW TL 93 W 255 611 1875 8.5 10.0 sans

Informations techniques

Une structure conçue pour atteindre les 300 Km/h
Les particularités du XWX lui permettent de réaliser des performances remarquables, alliant vitesse, agrément de conduite et sécurité. La conception originale de sa structure interne tout comme la souplesse de sa carcasse permet d’obtenir un confort exceptionnel dans un contexte de roulage à très haute vitesse.

Pneu de catégorie VR, le XWX est désormais homologué pour des vitesses d’utilisation maximale de 270 Km/h.

L'histoire du

XWX

Des voitures de rêve

A la fin des années 60, l’Allemagne et l’Italie sont en avance sur le programme de développement autoroutier européen. Ils sont également les principaux producteurs
d’automobiles qui dépassent de plus en plus largement les 200 Km/h. Les larges rubans d’asphalte et l’absence de limitation de vitesse offrent, à quelques heureux privilégiés, la possibilité d’exploiter les performances de ces “super-autos” à des vitesses inavouables aujourd’hui.

Les Lamborghini Miura (1966), Ferrari 365 (1965), Maserati Ghilbi (1966), de Tomaso Pantera (1970), Porsche 911 Carrera RS (1972) sont les reines incontestées et les
imposantes berlines Allemandes : Mercedes 300 SE 6,3l (1968) et BMW 3.0 Si (1971) font également forte impression. Les Français sont également présents avec la Citroën SM (1970) ainsi que les Anglais avec les mythiques Jaguar Type E V12 (1970) et Aston Martin DBS (1967). Les observateurs avisés remarqueront que ces performances exceptionnelles étaient réalisées sur des pneus de mêmes largeurs que ceux qui équipent les très sages berlines d’aujourd’hui.

1970

Année de sortie

top